tentateur

tentateur, trice [ tɑ̃tatɶr, tris ] n. et adj.
• 1536; temptateur 1496; lat. temptator « séducteur »
1 N. m. Relig. Démon qui tente les hommes, les induit au mal. Adj. L'esprit tentateur.
2(déb. XVIe) Personne qui cherche à tenter, à séduire. « La grande sainte devenait courtisane et se faisait tentatrice » (Gautier). Adj. Beauté tentatrice.

tentateur, tentatrice adjectif et nom (latin temptator, de temptare, tenter) Qui tente, cherche à séduire.

tentateur, trice
adj. et n. Qui cherche à entraîner au mal. L'esprit tentateur ou, n. m., le Tentateur: le démon.

⇒TENTATEUR, -TRICE, subst. et adj.
I. A. — Subst. masc. [Dans un cont. relig.] Le diable, celui qui tente les hommes, les entraîne au mal. Synon. démon, malin, esprit du Mal, satan. Les pages de la Genèse qui décrivent le péché du premier couple le rattachent à la manducation d'un fruit qui, présenté à l'homme et à la femme par le tentateur, doit leur donner la connaissance de « l'utile et du nuisible » (Philos, Relig., 1957, p. 32-13).
En appos. avec valeur d'adj. Satan, l'ancien serpent tentateur, est le prince de ce monde, parce que le monde est mauvais et fait des œuvres de péché (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 333).
B. — Subst. Celui, celle qui cherche à tenter, à séduire, soit pour inviter au mal, soit pour éveiller les plaisirs des sens. Elle essayait encore de se cramponner à cette image, à demi effacée d'Armand, et qui était en son cœur malgré tout. Mais l'œuvre de séduction continuait, et le moment allait venir peut-être où, brisée, vaincue, affolée, elle s'évanouirait dans les bras de ce tentateur (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 1, 1859, p. 745). La femme, devenue la grande tentatrice, le piège du diable, a inspiré des désirs et des adorations d'autant plus ardentes et a tenu une bien autre place dans le monde (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 159).
En appos. avec valeur d'adj. Esprit tentateur. Parmi ces fruits, nous n'aurions garde d'omettre la pomme qu'Ève tentatrice offrit à Adam (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 5).
II. — Adj. [En parlant d'un inanimé concr. ou abstr.] Qui séduit, éveille le désir. Je revis la comtesse avec sa robe blanche, ses grandes manches gracieuses, et sa séduisante démarche, et son corsage tentateur (BALZAC, Peau chagr., 1831, p. 121). Des directeurs de conscience qui, comme Bourdaloue, nous mettent en garde contre les occasions tentatrices, attribuent peut-être trop d'importance aux prétextes et aux alibis de la mauvaise volonté (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 121).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694 (au fém. dep. 1762). Étymol. et Hist. 1. 1495 relig. temptateur « celui qui cherche à tenter » ici « le démon » (JEAN DE VIGNAY, Mir. hist. ds DELB. Notes mss); 1536 empl. adj. diable tentateur (J. BOUCHET, Triomphe de la Noble Dame, sign. A IIII v°, ibid.); 2. 1636 « celui qui induit au mal » (MONET); 1805 empl. adj. pièges tentateurs (DELILLE, Parad. perdu, I ds LITTRÉ). Empr. au lat. chrét. temptator « le tentateur », c.-à-d. « le Diable qui entraîne au péché », déjà utilisé en lat. class. au sens « qui attente; séducteur », dér. de temptare (v. tenter). Fréq. abs. littér.:125.

tentateur, trice [tɑ̃tatœʀ, tʀis] n. et adj.
ÉTYM. 1536; temptateur, 1496; du lat. temptator, tentator, désignant le démon en lat. ecclés., « séducteur » en lat. class., de temptare. → Tenter.
1 Relig. N. m. Celui qui tente les hommes, les induit au mal. Démon, serpent (biblique).Adj. || L'esprit tentateur.
1 Le Tentateur lui-même était presque charmé,
Il avait oublié son art et sa victime (…)
A. de Vigny, Livre mystique, « Éloa », III.
2 Sans Dieu que reste-t-il ? Leurre et rébellion
Venant du Tentateur affamé, ce lion
Qui rôde et qui rugit, qui s'embusque et regarde (…)
Leconte de Lisle, Poèmes tragiques, « Hiéronymus ».
2 (Déb. XVIe). N. m. et f. Personne qui cherche à tenter (2.), à séduire. || « La grande sainte devenait courtisane et se faisait tentatrice ». → Repentir (se), cit. 8. — Adj. || Piège tentateur (Delille, in Littré). || Beauté tentatrice.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tentateur — tentateur, trice (tan ta teur, tri s ) s. m. et f. Celui, celle qui tente. •   Nous devenons à leur égard [des serviteurs] des tentateurs domestiques, MASS. Avent, Epiph.. •   Cette Lucrèce des Asturies, à qui la mauvaise mine de son tentateur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tentateur — Tentateur. adj. Qui tente. Il n a guere d usage qu en parlant du Demon, & que dans cette phrase. L esprit tentateur. Il est aussi subst. Et il ne se dit proprement que du Demon, qui est appellé, Le tentateur. On dit figur. d Un homme qui en veut… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • TENTATEUR — TRICE. s. Celui, celle qui tente. C est un tentateur.   Absol., dans le langage de la dévotion, Le tentateur, Le démon. On dit aussi adjectivement, L esprit tentateur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • tentateur — n. tantateu / têtateu / tintateu / tantatò / têtatò / tintatò, tantatrissa / ..., e (Albanais) ; => Essai …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • TENTATEUR, TRICE — n. Celui, celle qui tente. C’est un tentateur. Absolument, dans le langage de la dévotion, Le tentateur, Le démon. On dit aussi adjectivement : L’esprit tentateur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tentatrice — ● tentateur, tentatrice adjectif et nom (latin temptator, de temptare, tenter) Qui tente, cherche à séduire …   Encyclopédie Universelle

  • Meurtre Dans La Cathédrale — est une pièce de théâtre en vers et en prose de T. S. Eliot, consacrée au meurtre de l archevêque de Cantorbéry Thomas Becket en 1170. Créée le 15 juin 1935 dans le chapitre de la cathédrale de Cantorbéry, elle fait ressortir les impératifs… …   Wikipédia en Français

  • Meurtre dans la cathédrale — est une pièce de théâtre en vers et en prose de T. S. Eliot, consacrée au meurtre de l archevêque de Cantorbéry Thomas Becket en 1170. Créée le 15 juin 1935 dans le chapitre de la cathédrale de Cantorbéry, elle fait ressortir les impératifs… …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg —  Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Notre Dame. Cathédrale Notre Dame de Strasbourg Liebfrauenmünster zu Straßburg …   Wikipédia en Français

  • Anciennes Cathédrales de Strasbourg — Cathédrale Notre Dame de Strasbourg Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Notre Dame et Notre Dame. 48° 34′&# …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.